Accueil>Actus>Max Emanuel Cencic : notre interview
Max Emanuel Cencic : notre interview
15 jan. 2016 • ActualitésMax Emanuel Cencic

Max Emanuel Cencic : notre interview

Alors que le contre-ténor vient de sortir chez DECCA un album consacré aux airs d’opéra de l’école napolitaine du XVIIème siècle intitulé Arie Napoletane, Max Emanuel Cencic sera en concert au Théâtre des Champs-Elysées le mercredi 20 janvier prochain à 20h.

L’occasion de défendre ce répertoire qu’il a fait sien par passion comme il nous explique dans l’interview qu’il a bien voulu nous accorder :

  • Vous revenez au TCE pour un concert consacré à l’école d’opéra napolitain accompagnant la sortie de votre nouvel album. Qu’est-ce qui vous fascine le plus dans cette période bien spécifique ?

Il a une spécificité liée à cette école napolitaine ; les compositeurs de cette époque comme Leo ou Porpora développent un style nouveau, plus élaboré, plus difficile à jouer et à chanter. C’est une période également fascinante d’un point de vue philosophique voir « psychologique »; les compositeurs cherchent à créer le « drame », à le mettre en scène à travers des tragédies ou des comédies. Ce sont enfin des airs sublimes qui correspondent à ma voix et que j’aime chanter.

  • Quel processus entreprenez-vous pour réussir à retrouver ces partitions oubliées et à les faire revivre au disque et sur scène ?

Je suis entouré de musicologues formidables qui passent beaucoup de temps à arpenter les bibliothèques à la recherche de chefs d’œuvres oubliés. Sorte d’Indiana Jones de la musique ! Nous faisons ensuite une sélection et je choisis les airs que je préfère, qui correspondent le mieux à ma tessiture. J’ai fondé ma société Parnasus Art pour produire mes disques solo ;  depuis quelques années, nous produisons aussi deux à trois opéras par an  et je me dirige de plus en plus vers la mise en scène comme c’est le cas pour Arminio que vous allez découvrir prochainement.

  • Le public français vous est très fidèle et porte un intérêt majeur à la musique Baroque. Quelle relations entretenez-vous avec lui ?

J’aime la France ! Je me sens proche de la façon qu’ ont les Français de voir les choses et j’y ai beaucoup d’amis, plus qu’ailleurs dans le monde. J’adore Paris à tel point que je viens d’y emménager.

  • Pourriez-vous nous présenter votre prochain enregistrement consacré à Arminio de Handel ?

L’histoire est dure, sanguinaire , comme souvent chez Haendel. Je tiens le rôle-titre de cet opéra et je  le mets  en scène. Il sera présenté en février, à Karlsruhe en Allemagne. Je vais transposer l’histoire au temps de la Révolution française et de la période napoléonienne, en m’ inspirant du film de Milos Forman « Les Ombres de Goya».

Cencic

Propos recueillis par mail le 15 janvier 2016

Pour tenter de gagner deux places et deux albums, rendez-vous sur le site Forumopera.com en cliquant ci-dessous : 

http://www.forumopera.com/breve/gagnez-deux-invitations-pour-le-concert-de-max-emanuel-cencic-et-deux-albums-aussi

Voir La fiche de cet artiste