Accueil>Actus>Nemanja Radulović secoue le TCE !
Nemanja Radulović secoue le TCE !
7 nov. 2016 • ActualitésNemanja Radulović

Nemanja Radulović secoue le TCE !

Samedi dernier, le mythique Théâtre des Champs-Elysées était ébranlé par une tempête venue de Serbie.

Le violoniste virtuose Nemanja Radulović, accompagné de ses compagnons de toujours, l’ensemble Double Sens, éblouissait son auditoire dans un programme consacré à la musique de Bach – issu de son dernier album paru le 14 octobre dernier chez Deutsche Grammophon.

Sans concession, alternant entre pianissimos cristallins et fortissimos passionnés, Nemanja offre sa vision de Bach, le rajeunit, débride et déride sa musique en sortant des sentiers battus par ses prédécesseurs. Il mêle ainsi la couleur solennelle du baroque à un romantisme décomplexé, hors du temps, dont lui seul a le secret et l’énergie.

Le concert débute par le Concerto pour violon en mi majeur de Bach, voguant sur un océan tumultueux de nuances, et ponctué par un final des plus brillants et saisissants. Nemanja troque ensuite son violon pour un alto, pour interpréter le Concerto pour alto de Jean-Chrétien Bach, reconstitué – sinon recomposé – par Henri Casadesus, qui offre à cette soirée mémorable son premier point d’orgue : le troisième mouvement, lors duquel le thème en double-cordes joué par le soliste en ternaire bouleverse l’accompagnement binaire de l’orchestre.

Radulovic_2016_05_02
Nemanja et l’ensemble Double Sens

Entracte, suivie du Concerto pour violon en la mineur de Jean-Sébastien Bach ; puis Nemanja est rejoint par Tijana Milosevic, son amie de longue date, pour interpréter le fameux Concerto pour deux violons dans un tempo des plus endiablés. Enfin, second point d’orgue, Nemanja reprend la célèbre Toccata et Fugue, originellement écrite pour orgue, transcrite pour violon et orchestre par Aleksander Sedlar. Le public est suspendu à son archet. Après ce final haletant et allègrement ovationné, Nemanja ne manque pas de prononcer quelques mots solennels à la mémoire des attentats du 13 novembre 2015, qui lui avaient valu l’annulation de son concert, presque un an plus tôt. Puis 4 bis sont offerts – notamment le Presto de l’Eté des Quatre saisons, ainsi que sa fameuse interprétation de Csárdás de Vittorio Monti, lors de laquelle il danse, tape du pied et fait hurler de bonheur son auditoire qui transcendé, lui fait l’honneur d’une standing ovation.

Un violoniste brillant, moderne, mais aussi dans la directe lignée des grands virtuoses d’Europe de l’Est, rendait visite à un public parisien des plus acquis à sa cause, pour le plus grand plaisir – ô combien palpable – des deux parties !

Nemanja Radulovic - Bach
Nemanja Radulovic
« Bach »

DISPONIBLE

ECOUTER / ACHETER

 

 

 

 NEMANJA PRESENTE SON NOUVEL ALBUM

Voir La fiche de cet artiste